REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

« Big Data » : un Janus du 21ème siècle ?

Sommaire du dossier

Des réponses

Pour assurer une sécurisation du stockage et l’échange des données, il existe bien la Blockchain® qui est déjà utilisée dans le domaine des transactions financières : vous savez, c’est avec ce système qu’une nouvelle monnaie (on l’appelle une « crypto-monnaie ») a vu le jour, le Bitcoin®. Même si ça n’est pas encore utilisé en santé, il s’agit très probablement d’un des axes de développement pour un grand nombre de transactions à l’avenir. Il n’y a pas de centralisation du cryptage des données mais ça reste un transfert d’informations « totalement » sécurisé. En ce qui concerne la navigation sur internet et la sécurisation de vos données personnelles, plusieurs solutions existent, comme par exemple les serveurs VPN (« Virtual Private Network » dont la plupart sont payants) qui cryptent vos données et masquent l’adresse IP de votre ordinateur (ce numéro identifiant de chaque objet de navigation et donc d’individu sur internet), permettant une navigation anonyme. Certains moteurs de recherche (comme le français Qwant®) s’engagent à ne pas collecter de données ni « tracer » les utilisateurs afin de protéger leur vie privée, le navigateur Opera® intègre quant à lui un service VPN gratuit.

D’une façon règlementaire, devant l’ensemble des problèmes de sécurité liés aux « Big Data », l’Union Européen a voulu s’assurer que l’espace européen serait une zone au sein de laquelle les individus seraient les mieux protégés des risques de dérive : à ce titre, la France mettra en vigueur, en mai 2018, la réglementation européenne sur le RGPD (Régime Général sur la Protection des Données). Cette réglementation va notamment encadrer l’ensemble des bases de données qui peuvent être générées par les entreprises (publiques ou privées) : elles devront recueillir votre accord pour collecter ces données et vous proposer de transmettre de façon sécurisées l’ensemble de vos données personnelles à une autre entreprise si vous le souhaitez (on parle de « portabilité », comme pour votre 06 d’un opérateur de téléphonie mobile à un autre) et devront assurer des processus internes garantissant la sécurité de vos informations. Par ailleurs, le gouvernement a diligenté une mission (dirigée par le député et mathématicien, médaillé Fields, Cédric Villani) pour proposer des axes afin de repositionner la France au cœur de l’« IA » dans le monde.

Mots clés: N°52